Leçons de Ténèbres2019-12-06T15:34:57+00:00

Œuvres de Gabriel Nivers, François Couperin et Louis-Nicolas Clérambault
Leçons de Ténèbres

27 mars 2020

Leçons de Ténèbres

A l’époque baroque, pendant le Carême, salles de concert et théâtres étaient fermés en signe de pénitence. Les compositeurs s’exprimaient alors exclusivement par le biais de la musique liturgique, livrant des œuvres d’une grande sobriété en même temps que d’une extraordinaire puissance expressive. Les Leçons de Ténèbres sont des partitions composées pour les offices des trois derniers jours de la Semaine Sainte, qui concluent le Carême avant la fête de Pâques.

Les textes utilisés, tirés des Lamentations de Jérémie, se rapportent symboliquement à la solitude de Jésus avant sa crucifixion. Les musiques bouleversantes composées par Couperin pour ces liturgies particulières suivent le rituel de l’office qui se tenait à la nuit tombée. Au terme de chaque pièce, un des cierges qui éclairaient l’église était éteint, figurant ainsi l’abandon progressif du Christ par ses disciples. Une fois l’église plongée dans l’obscurité totale, retentissait le terrible Miserere implorant le pardon divin.

Spécialiste de ce répertoire singulier, Le Poème Harmonique, qui a déjà reconstitué ce cérémonial spectaculaire pour des musiques de Charpentier, Lalande et Cavalieri, le propose avec celles de Nivers, Couperin et Clérambault, dans un concert à l’atmosphère unique et prégnante.

« (…) Comme personne n’a gueres plus composé que moy dans plusieurs genres,
J’espere que ma Famille trouvera dans mes Portefeuilles de quoy me faire regretter,
si les regrets nous servent a quelque chose après la Vie ; mais il faut du moins
avoir cette idée pour tacher de meriter une immortalité chimérique
ou presque tous les Hommes aspirent. »
François Couperin, Quatrième Livre, 1730